FERMER

Georges Dossin (1896-1983), Assyrioloog met internationale faam,
kan beschouwd worden als de vader van de Belgische Assyriologie

lire plus

LOADING ZOOM
23/04/2019

Nouveau: Akkadica 140/1 2019
LOADING ZOOM


NOUVEAU LIVRE
XIII. D. Homès-Fredericq and P. Garelli (†), Maʻallānāte, archives d’un centre provincial de l’empire assyrien

Georges Dossin (1896-1983), assyriologue de réputation internationale, peut être considéré comme le père de l'assyriologie belge. Il suivit d'abord les cours de Prickartz à l'université de Liège et approfondit ensuite ses connaissances à Paris auprès de V. Scheil et F. Thureau-Dangin. Ce dernier l'invita à participer à ses fouilles dans le Nord de la Syrie. En 1937 A. Parrot lui proposa de faire partie de son équipe à Mari, une tâche qu'il accomplit pendant de nombreuses années et qui consistait dans l'étude et la publication de textes des riches archives palatiales de ce site. Pendant ce temps il enseigna l'assyriologie et forma ainsi la génération suivante d'assyriologues belges: J.-R. Kupper, A. Finet, L. De Meyer et H. Limet qui, à leur tour, par leur enseignement dans différentes universités belges, formèrent la génération suivante. Comme tribut à leur Maître, Kupper, Finet, De Meyer et D. Homès décidèrent, en 1976, de créer la Fondation Assyriologique Georges Dossin.

 

La bibliographie de Georges Dossin, rassemblée par Ph. Talon, a été publiée dans le Recueil Georges Dossin. Mélanges d’Assyriologie (1934-1959), Leuven 1983 (= Akkadica Supplementum I).

Pour l'aperçu le plus récent de l'assyriologie belge, voir K. De Graef, Tintin in Mesopotamia: the story of Belgian Assyriology (1890-2017), in A. Garcia-Ventura and L. Verderame (Eds.), Following the footsteps of our predecessors : glimpses into the historiography of Ancient Near Eastern studies, Eisenbrauns-Penn State University Press, Pennsylvania, 2018 (in press).